Home Nos articles Procédés ou thématiques horizontales Laboratoire : analyses (y compris analyse sensorielle, texture) Apport des biotests en complément de l’analytique pour l’évaluation du risque des substances non intentionnelles des emballages.

Apport des biotests en complément de l’analytique pour l’évaluation du risque des substances non intentionnelles des emballages.

Référence : 20211112-29-31
Auteur(s) : Isabelle SEVERIN, Ruzanna HAYRAPETYAN, Laurence DAHBI et Marie Christine CHAGNON,
Derttech “Packtox”, NUTOX, INSERM U1231, Université Bourgogne Franche-Comté, 21000 Dijon, France.

L’évaluation des risques des substances non intentionnelles, imprévisibles, présentes dans les emballages représente un défi pour les industriels de l’agroalimentaire et de la cosmétologie, du fait d’une interaction contenant/contenu. Une stratégie, proposée dans cet article, consistant à combiner des outils analytiques, in silico et in vitro afin d’identifier un danger présent dans un mélange complexe comme un extrait/migrat d’emballage, apparait comme pertinente et prometteuse, afin d’éviter et de gérer les substances indésirables. Cette approche semble d’autant plus utile dans un contexte d’économie circulaire, où la part des matériaux biosourcés, réutilisables et recyclés va augmenter dans les années qui viennent, avec une perte de traçabilité dans le cycle de vie d’un emballage.

40,84