Consulter un spécimen

Couverture de la revue IAA

NOS ARTICLES

Voir tous les articles

L’utilisation des fluides frigorigènes dans le froid en Agroalimentaire - Point sur la réglementation

Cet article présente une revue de l’utilisation des fluides frigorigènes dans le froid largement utilisé dans les procédés agroalimentaires. Il décrit tout d’abord les conséquences de la directive européenne F-Gaz, révisée en 2014, puis présente la situation des frigorigènes : actuelle et à venir. Ensuite un focus sur les principaux fluides CO2, ammoniac, hydrocarbures est détaillé. Pour finir, ceux spécifiques en agroalimentaires sont présentés.

Le CO2 transcritique : quelle configuration pour une meilleure performance énergétique ?

Cet article propose d’expliciter les cycles utilisant le CO2 comme réfrigérant et en particulier la notion de cycle CO2 transcritique avec des réponses sur les configurations à choisir pour optimiser la performance énergétique. Différents cycles adaptés à l’utilisation du dioxyde de carbone sont possibles pour différents niveaux de température : compression parallèle pour les températures d’évaporation voisines de -10°C et plus, compression série ou cascade pour les températures d’évaporation voisines de -35°C et moins. Les COP obtenus deviennent compétitifs, ce qui permet d’envisager le développement de l’utilisation de ce fluide.

Le CO2, vecteur de froid et d’additifs pour une meilleure conservation des produits alimentaires

Le CO2, sous forme liquide et solide, est largement utilisé pour le contrôle de température dans l’industrie alimentaire. Il est fréquemment utilisé lors de l’étape de mélange de la viande hachée pour éviter l’échauffement du produit sous l’effet de la transmission de la chaleur dégagée par l’énergie de mélange. Air Liquide a développé un procédé permettant d’ajouter de manière homogène un additif lors d’une étape de refroidissement mettant en œuvre du CO2 cryogénique. En effet, la phase liquide qui sort du réservoir de stockage peut être utilisée pour véhiculer un additif lorsque la molécule est introduite dans le flux de CO2 avant son arrivée dans la buse d’injection. Des essais R&D ont été réalisés pour vérifier l’homogénéité de la dispersion d’un additif dans de la viande hachée et en morceaux. L’efficacité du système a été démontrée pour 8 composés de différentes natures et pour différents dosages. Ainsi, il est possible de disperser de manière homogène des volumes compris entre 0,8 et 7,3 litres en 10 min de temps d’injection.

Sommaire du dernier numéro

Dossier Spécial froid


Focus : Traitements thermiques : chaud et froid


Marché : « Oeufs de France » : Un nouveau label pour une origine garantie


L'agenda de la profession
Et toutes nos rubriques habituelles...

fournisseurs_1

Voir tous nos fournisseurs

NOS ACTUALITÉS

Voir tous les actualités

Le groupe IDEC acquiert CECIA

Le groupe IDEC, l’un des seuls acteurs globaux du marché immobilier français se positionne désormais avec l’acquisition de CECIA comme un des leaders français pour la conception et la construction clés en mains d’usines, sites et bâtiments...

ISHIDA et HEAT AND CONTROL renforcent leur collaboration

Dans l’optique d’offrir à l’industrie agroalimentaire de la zone EMEA la sécurité d’une solution complète allant de la fourniture de matériels de process jusqu’au conditionnement des aliments, ISHIDA et HEAT AND CONTROL ont décidé de mettre en...

Vue de la revue dans une tablette et un mobile

ACHETEZ ET CONSULTEZ
en ligne l'article qui vous intéresse

ABONNEZ-VOUS

en ligne à la revue