Consulter un spécimen

Couverture de la revue IAA

NOS ARTICLES

Voir tous les articles

Progrès en R&D accomplis au GTS (Groupe Technique de Sucreries) dans les années 1960-80

Dans cet article, nous rappelons quelques uns des thèmes traités au G.T.S. entre 1960 et 1980 comme la réduction des pertes en sucre, la mise au point d’un laboratoire d’essais pilotes de contrôle technologique en sucrerie de betteraves et la contribution à l’amélioration de la qualité des cristaux de sucre par la mise au point de pratiques normalisées telles la préparation de la semence, le contrôle de la cristallisation ou l’optimisation de la conduite des centrifugeuses ou encore la micro-cuite, comme pilote de cristallisation. La recherche appliquée pratiquée au G.T.S. a permis des progrès appréciables en usine. La profession sucrière en France et à l’étranger continue encore d’appliquer « l’épuration standard » du G.T.S. et d’utiliser le pilote de cristallisation « microcuite du G.T.S. » depuis plus de 30 ans.

La CGB aux côtés des planteurs de betteraves pour relever les nouveaux défis

Depuis plus de 95 ans, la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) fédère les planteurs afin de porter leur voix. Avec 14 syndicats implantés en régions, la CGB est le seul représentant des betteraviers. Depuis 50 ans, un prix minimum garanti et une production sous quota assuraient l’agriculteur d’une grande stabilité de son revenu. Aujourd’hui, avec la fin des quotas sucre actée à partir d’octobre 2017, la filière va devoir faire face à une plus grande volatilité des prix. Afin de conforter sa place de 1er producteur mondial de sucre et de bioéthanol de betterave, la CGB va accompagner les planteurs pour que la betterave reste une culture à valeur ajoutée de leur exploitation et relever les défis qui s’offrent à eux...

Syppre, projet des instituts des grandes cultures pour une agriculture multi-performante

L’agriculture doit réussir à concilier la production alimentaire et énergétique, le respect de l’environnement, et la rentabilité économique. Pour cela, une transition vers de nouveaux systèmes de production performants dans toutes leurs dimensions, basés sur une intensification écologique, adaptés aux conditions locales et gérable par les agriculteurs, est nécessaire.
Pour accompagner cette transition et la rendre possible, 3 Instituts Techniques Agricoles des Grandes Cultures, ARVALIS - Institut du végétal, Terres Inovia et l’ITB, ont lancé depuis 2014 le projet Syppre. Ce projet repose sur une méthodologie originale, qui combine un observatoire, des plateformes expérimentales et des réseaux d’agriculteurs. L’étude est declinée sur 5 milieux agricoles contrastés de grandes cultures à savoir: limons-profonds de Picardie, terres de craie de Champagne, argilo-calcaires du Berry, argilo-calcaires des coteaux du Lauragais et terres humifères du Béarn.
L’objectif pour la filière betterave-sucre est d’assurer la perennité de la betterave dans des systèmes de production compétitifs.

Sommaire du dernier numéro

Dossier : Spécial Sucres


Focus :  Pompes, vannes, robinets, tuyaux


Economie : Le septième rapport de l’observatoire de la formation des prix et des marges alimentaires


L'agenda de la profession
Et toutes nos rubriques habituelles...

Voir tous nos fournisseurs

NOS ACTUALITÉS

Voir tous les actualités

Vue de la revue dans une tablette et un mobile

ACHETEZ ET CONSULTEZ
en ligne l'article qui vous intéresse

ABONNEZ-VOUS

en ligne à la revue