Home Nos articles Procédés ou thématiques horizontales Laboratoire : analyses (y compris analyse sensorielle, texture) La normalisation internationale en agroalimentaire : suivre c’est déjà bien, participer c’est mieux

La normalisation internationale en agroalimentaire : suivre c’est déjà bien, participer c’est mieux

40,84

La mise à disposition d’aliments et d’aliments pour animaux de qualité et en quantités suffisantes, et donc leur nécessaire commerce international, sont des sujets d’intérêt pour toutes les sociétés. A ce titre la normalisation internationale dans ces domaines a été l’un des premiers sujets choisis par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO1) lorsqu’elle a été établie en 1947. Ces travaux sont actuellement menés essentiellement au sein de 3 comités techniques : ISO/TC 34, Produits alimentaires ; ISO/TC 54, Huiles essentielles ; ISO/TC 93, Amidon (amidons, fécules), dérivés et sous-produits. Le plus important est l’ISO/TC 34 qui, pour répondre aux problématiques rencontrées par les opérateurs couvre presque tous les produits de l’agriculture (transformés ou non) pour l’alimentation humaine ou animale (par exemple : graines oléagineuses, céréales, produits laitiers, corps gras, café…).
Fournissant des documents d’application volontaire, deux questions sont généralement posées à la normalisation :
• Qu’apporte-t-elle aux opérateurs ?
• Ses travaux répondent-ils au nouveau contexte auquel les secteurs agricole et agroalimentaire sont confrontés ?…

Description

Référence : 201101022425
Auteur(s) : François Falconnet, Président de l’ ISO/TC 34 « produits alimentaires  »
Jean-Baptiste Finidori, AFNOR, Rapporteur du CoS Agroalimentaire