Home Nos articles Procédés ou thématiques horizontales Emballage Conditionnement sous vide, sous atmosphère modifiée Le recyclage et le réemploi des emballages peuvent-ils entraîner un risque systémique de contamination des aliments ?

Le recyclage et le réemploi des emballages peuvent-ils entraîner un risque systémique de contamination des aliments ?

40,84

Cet article examine sous l’angle de la protection des consommateurs la possibilité d’émergence de nouveaux risques sanitaires liés à la généralisation de la matière recyclée pour le contact alimentaire et les conséquences sur leur gestion. Notre règlementation et les principes de gestion des risques chimiques des matériaux au contact des aliments (MCDA) ont été pensés pour une économie linéaire. Ils reposent l’idée que la charge des contaminants potentiels augmentera de l’amont vers l’aval et non de l’aval vers l’amont. Les résultats expérimentaux et théoriques récents montrent que les substances chimiques peuvent être transférées entre matériaux et contenus de manière beaucoup plus aisée qu’initialement prévue. L’absence de politique de traçabilité des contaminants et d’orientation des flux de matière recyclée confirment la possibilité d’un risque systémique à moyen et long terme dans le cadre d’une économie circulaire. Les actions R&D déclenchées par l’UMT ACTIA 17.09 SAFEMAT pour comprendre ces phénomènes sont présentées. Elles appuieront les évolutions de la règlementation en Europe et justifient le développement d’un observatoire indépendant de la matière recyclée.

Description

Référence : 20211112-18-22
Auteur(s) : Olivier VITRAC (1), Julien KERMOVANT (2), Hawraa AYOUB (1), Natacha DAOUD (3), Phuong-Mai NGUYEN (2),
(1) Université Paris-Saclay, INRAE, AgroParisTech UMR 0782 SayFood, 91300 Massy, France,
(2) Laboratoire National de métrologie et d’Essais, 78197 Trappes, France,
(3) Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites, 63360 Saint-Beauzire, France